Étiquette : ENO

Caravane de l’emploi organisée par le programme FORCE-N de l’Université numérique Cheikh Hamidou KANE (UN-CHK)

L’UN-CHK à travers son programme de Formation ouverte pour le renforcement des compétences de l’emploi et de l’entreprenariat dans le domaine du numérique (FORCE-N), financé par la fondation Mastercard, a organisé le vendredi 05 juillet 2024 à l’ENO de Ndioum une caravane de l’emploi dans le cadre de sensibiliser et d’échanger sur les formations pratiques en présentiel, essentielles pour la préparation des jeunes à l’emploi et à la création de start-ups. La journée a été marquée par la présence de l’Administratrice de l’ENO, Mme Coumba Laba DIOP, de M. Babacar TOP et M. Déthié SENE, chargés d’employabilité de FORCE-N, de Mme Ndeye Yacine SECK FAYE, chargée d’insertion sociale et de Mme Mame Aminata Amar CASSET, chargée du suivi-évaluation. Cet atelier a été une occasion pour les participants de mieux connaître le programme FORCE-N, ses objectifs et son rôle pour l’employabilité des jeunes et leurs insertions professionnelles. Ils ont également eu l’occasion de rédiger des CV et de lettres de motivation avec l’aide des formateurs de FORCE-N. L’après-midi a été consacré à des simulations d’entretiens d’embauche. Les participants ont été confrontés à des situations où ils devaient répondre à des questions courantes, exposer leurs motivations et démontrer leur adéquation avec les postes proposés. Les formateurs ont évalué les réponses, la posture, la communication non verbale ainsi que la gestion du stress. Cette activité a permis aux apprenants de bénéficier de conseils personnalisés et de retours sur leurs CV, les préparant ainsi efficacement aux exigences d’un entretien d’embauche. Ces échanges et formations pratiques ont été essentiels pour développer les compétences des apprenants et renforcer leur confiance en vue de leur future recherche d’emploi. La caravane de l’emploi du programme FORCE-N a non seulement enrichi les connaissances des participants, mais a également favorisé la création d’outils visant à stimuler l’emploi des étudiants, ainsi que le développement de synergie avec d’autres programmes de préparation à l’emploi.   Thierno BA/ Amadou DIENG BAIO NDIOUM-DCM

Coupe du Recteur : La phase finale à Diamniadio avance à grands pas !

L’enthousiasme grandit à l’approche de la phase finale de la 5ème édition de la Coupe du Recteur. Prévue du 23 au 27 juillet 2024 à Diamniadio, ce prestigieux tournoi inter-ENO alliant sport et culture s’annonce comme un événement d’envergure exceptionnelle. Placé cette année sous le thème fédérateur : “l’UN-CHK, modèle d’Équilibre, d’Ouverture et de Solidarité” il est l’un des moments forts de la vie de l’Université numérique Cheikh Hamidou KANE, réunissant les 17 Espaces numériques ouverts (ENO) pour une compétition dans l’esprit du fair-play et du partage. Une première phase riche en émotion Après un mois de compétition intense, la phase éliminatoire du tournoi de football de la 5ème Coupe du Recteur a pris fin, révélant les quatre équipes qui se disputeront le titre de champion lors de la grande finale. Les rencontres de cette phase ont été marquées par leur intensité et leur suspense. Les ENO ont tout donné sur le terrain, offrant aux spectateurs des compétitions sportives de grande qualité. La dernière journée a vu la victoire de l’ENO  de Louga sur l’ENO de Ndioum (2-1), le match nul indécis entre l’ENO de Kaolack et l’ENO de  Mbour (1-1) et la victoire de l’ENO de Dakar aux tirs au but face à l’ENO de Sébikotane après un match nul (0-0). Une phase finale prometteuse à l’annexe du stade Abdoulaye WADE  de Diamnadio Quatre équipes se sont distinguées et se qualifient pour la finale : l’ENO de Louga, l’ENO de Mbour, l’ENO de Dakar et l’ENO de Bignona. Ces formations ambitieuses, qui ont déjà démontré leur talent et leur détermination, se préparent désormais à livrer des batailles palpitantes pour décrocher le trophée tant convoité sur la prestigieuse pelouse de l’annexe du stade Abdoulaye WADE. L’enjeu sportif promet donc des rencontres d’une grande intensité et un spectacle de haute voltige. Bien plus qu’un simple tournoi de football Au-delà des matchs de football, la Coupe du Recteur proposera des tournois de handball féminin, des E-gaming et bien d’autres activités riches et variés qui seront au programme. Parallèlement, les ENO de Ndioum, Bignona, Kaolack et Guédiawaye se disputeront la grande finale du tournoi des hackathons locaux à Diamniadio. Voir encadré. Un engagement citoyen fort Dans un esprit de solidarité et d’engagement citoyen, les étudiants seront également invités à participer à des activités de service à la communauté . Des activités de dons de sang et de remise de produits de première nécessité seront organisées, tandis qu’une excursion dans la ville de Dakar permettra aux participants de découvrir ses richesses culturelles et historiques. Un rassemblement fédérateur La Coupe du Recteur se veut avant tout un moment de rassemblement et de partage pour l’ensemble des étudiants des ENO. Au-delà des compétitions, cet événement vise à promouvoir les valeurs de fair-play, de respect et de solidarité, tout en favorisant les échanges et le vivre-ensemble entre les jeunes. Une semaine inoubliable Avec ses matchs de football de haut niveau, ses tournois annexes, ses activités de service à la communauté et son ambiance festive, la Coupe du Recteur promet d’être une semaine inoubliable pour tous les participants. Rendez-vous est donc pris à Diamnadio du 23 au 27 juillet 2024 pour un événement sportif et culturel exceptionnel !  #UNCHK #CoupeDuRecteur #Sport #Football #EspritDEquipe Encadré L’Université numérique Cheikh Hamidou KANE (UN-CHK) lance son “Tournoi des hackathons locaux” : des étudiants à l’assaut des défis du développement ! Fidèle à son engagement d’encourager l’innovation et l’entrepreneuriat, l’Université numérique Cheikh Hamidou KANE (UN-CHK) a initié le “Tournoi des hackathons locaux”, une compétition nationale organisée par son incubateur “Incub’ENO”. Intégrée aux festivités de la phase finale de la Coupe du Recteur, cette initiative vise à identifier et à valoriser les talents prometteurs des étudiants tout en apportant des solutions concrètes aux problématiques locales. Une phase éliminatoire riche en idées innovantes Du 11 au 13 juin 2024, la plateforme collaborative de l’UN-CHK a vibré au rythme de la phase éliminatoire du Tournoi des hackathons locaux. 14 équipes, issues des différentes localités où sont implantés les Espaces numériques ouverts (ENO), se sont affrontées avec passion et créativité, proposant des solutions innovantes inspirées des défis rencontrés dans leurs communautés respectives. Ndioum, Kaolack, Guédiawaye et Bignona : les finalistes en lice A l’issue de ces joutes intellectuelles captivantes, les équipes des ENO de Ndioum, Kaolack, Guédiawaye et Bignona ont été sélectionnées pour représenter fièrement leurs zones lors de la grande finale du tournoi qui se tiendra le 25 juillet 2024 à Diamniadio. Un rendez-vous pour célébrer l’innovation et le développement local Plus qu’une simple compétition, le “Tournoi des hackathons locaux” s’inscrit dans une dynamique de développement socio-économique des territoires. Il offre aux étudiants l’opportunité de mettre leurs compétences au service de leurs communautés, en imaginant des solutions concrètes et durables aux problématiques rencontrées au quotidien.   Rendez-vous le 25 juillet 2024 à Diamniadio pour célébrer l’innovation, l’ingéniosité et l’engagement des étudiants de l’UN-CHK !

L’ Espace numérique ouvert (ENO) de Saint-Louis a abrité la cérémonie d’ouverture de la 2éme édition du Forum Exclusivement féminin (FEF)

L’ Espace numérique ouvert (ENO) de Saint-Louis a abrité la cérémonie d’ouverture de la 2éme édition du Forum Exclusivement féminin (FEF)

A travers l’Espace numérique ouvert (ENO) de Saint Louis, l’UN-CHK a accueilli la cérémonie d’ouverture de la deuxième édition du Forum Exclusivement féminin (FEF) organisé par l’Institut français du Sénégal à Saint-Louis, le jeudi 20 octobre 2022. Cet événement qui a réuni des femmes engagées et femmes leaders dans leurs domaines d’expertise, s’est associé à la campagne Octobre rose pour soutenir la lutte contre le cancer du sein. L’objectif était de réfléchir sur la condition féminine et l’apport des femmes à travers la littérature, l’entrepreneuriat, le numérique et les droits des femmes. La conférence d’ouverture a vu la participation de : Mme Mariétou MBAYE BILEOMA (Ken Bugul), auteur et animatrice d’ateliers d’écriture en milieu formel (académique) ; Mme Isabelle Boiro GRUET, Directrice déléguée à l’IFS ; Mme  Djaili Amadou AMAL, auteure et officier de l’Ordre national de la Valeur au Cameroun ; Mme Fatou SOW, Sociologue et Enseignante-chercheure ; Mme Ndeye Mareme THIAM, entrepreneure et fondatrice du Centre des Arts et de la Culture africaine de Saint-Louis ;  Mme Emilie JOULIA, auteure et entrepreneure digitale ; Dr Mariama DIALLO, socio-anthropologue et responsable des projets au  Pôle d’Innovation et d’Expertise pour le Développement (PIED) à l’UN-CHK (modératrice) ; Mme Sophie DIALLO Directrice générale du 3FPT (Fonds de financement de la Formation professionnelle et technique) ; Mme Marie Caroline CAMARA, auteure (modératrice). Les mots d’ouverture ont été formulés par Dr Absa GASSAMA, enseignante-chercheure et Cheffe de Division de la Recherche, de la Valorisation et de l’Innovation à l’UN-CHK. Dans son discours, elle a salué l’importance de la mobilisation pour le travail des femmes, et a encouragé l’idée des organisateurs dans l’optique d’une autonomisation de ces dernières. Elle a également souligné l’importance des ENO qui sont ouverts à la communauté. Elles sont venues de la France, de l’Angleterre, de l’Ecosse,  du Cameroun et des quatre coins du Sénégal pour échanger autour du thème « Défaire les codes et repenser l’équité ». La deuxième édition de ce forum a réuni les femmes, dans un cadre d’échanges, pour avancer ensemble sur de nombreuses questions évolutives visant à avoir une meilleure représentation dans le monde pour le respect de leurs droits et la promotion de l’équité. « Toutes ces femmes présentes à ce Forum Exclusivement féminin, incarnent, par des voix différentes et à leur manière, un exemple de réussite. Nous voulons que les jeunes filles de la nouvelle génération puissent s’inspirer d’elles afin d’affirmer leurs multiples talents et potentialités avec confiance et fierté », a laissé entendre Mme Isabelle Boiro GRUET. Le Sénégal, a-t-elle poursuivi, est l’un des pays du continent africain à pouvoir afficher les meilleurs scores en termes de parité, notamment dans la sphère politique. « Ces résultats sont probablement le fruit de la lutte que les femmes mènent depuis plus d’une cinquantaine d’années », a-t-elle rappelé. Les panélistes ont fait recours à la littérature pour se défaire des codes à l’exemple de « Ken Bugul » qui a accentué son intervention sur la liberté : « la condition de la femme, il faut la déconditionner » dit-elle, pour la reconstruction des différentes facettes de l’origine socioculturelle de chaque femme. Ainsi de son pseudonyme « Ken Bugul » qui signifie en wolof « personne n’en veut », elle a retracé son vécu aux dimensions de force qui ont chamboulé son enfance vers son ascension pour une identité bien connue. Abondant dans le même sens, l’auteure Djaili Amadou AMAL a fait savoir que l’écriture peut changer les choses et donner la voix aux femmes. « Avec mon premier roman, j’ai décidé de briser des tabous, à mon niveau ; que ce soit la condition des femmes, les mariages forcés, la polygamie imposée » ajoute t- elle. Ainsi, ces femmes se sont basées sur leur indépendance mentale afin d’aboutir à un processus stratégique pour se défaire des rôles assignés et donner de la voix. Sur le volet entrepreneuriat, les autres intervenantes ont, tour à tour, accentué leur prise de parole sur les leviers puissants tels que l’entrepreneuriat numérique et la formation professionnelle permettant un « empouvoirement » aux femmes. Dans ce sens, Mme Ndèye Marème THIAM, a estimé que « ce Forum Exclusivement féminin donnera la parole aux femmes, en leur permettant de confirmer leur place dans la société, de mieux s’épanouir et de revaloriser leur statut social ». Dr Mariama DIALLO a pour sa part incité les femmes à un changement d’échelle vers le formel pour aboutir à l’équité et à une indépendance financière. La Directrice de la 3FPT a recommandé le développement du capital humain afin de contribuer à une formation de qualité capable de porter les ambitions de développement du Sénégal. Les autres panélistes, à travers leurs domaines respectifs, ont accentué leurs interventions dans le sens de donner un plus grand rôle à la femme et de valoriser davantage son apport dans la société, tout en leur donnant les moyens de leur réussite, sociale et professionnelle.  Des échanges fructueux entre le public et les intervenantes ont mis fin à cette activité. Par ailleurs, d’autres activités (panels, ateliers de formation, échanges d’expériences et témoignages) ont eu lieu à l’Institut français du Sénégal à Saint-Louis et à l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis. Revivez la cérémonie d’ouverture et quelques extraits en cliquant sur le lien ci-après : https://fb.watch/gnKs5PBIc5/.