Étiquette : UN-CHK

Caravane de l’emploi organisée par le programme FORCE-N de l’Université numérique Cheikh Hamidou KANE (UN-CHK)

L’UN-CHK à travers son programme de Formation ouverte pour le renforcement des compétences de l’emploi et de l’entreprenariat dans le domaine du numérique (FORCE-N), financé par la fondation Mastercard, a organisé le vendredi 05 juillet 2024 à l’ENO de Ndioum une caravane de l’emploi dans le cadre de sensibiliser et d’échanger sur les formations pratiques en présentiel, essentielles pour la préparation des jeunes à l’emploi et à la création de start-ups. La journée a été marquée par la présence de l’Administratrice de l’ENO, Mme Coumba Laba DIOP, de M. Babacar TOP et M. Déthié SENE, chargés d’employabilité de FORCE-N, de Mme Ndeye Yacine SECK FAYE, chargée d’insertion sociale et de Mme Mame Aminata Amar CASSET, chargée du suivi-évaluation. Cet atelier a été une occasion pour les participants de mieux connaître le programme FORCE-N, ses objectifs et son rôle pour l’employabilité des jeunes et leurs insertions professionnelles. Ils ont également eu l’occasion de rédiger des CV et de lettres de motivation avec l’aide des formateurs de FORCE-N. L’après-midi a été consacré à des simulations d’entretiens d’embauche. Les participants ont été confrontés à des situations où ils devaient répondre à des questions courantes, exposer leurs motivations et démontrer leur adéquation avec les postes proposés. Les formateurs ont évalué les réponses, la posture, la communication non verbale ainsi que la gestion du stress. Cette activité a permis aux apprenants de bénéficier de conseils personnalisés et de retours sur leurs CV, les préparant ainsi efficacement aux exigences d’un entretien d’embauche. Ces échanges et formations pratiques ont été essentiels pour développer les compétences des apprenants et renforcer leur confiance en vue de leur future recherche d’emploi. La caravane de l’emploi du programme FORCE-N a non seulement enrichi les connaissances des participants, mais a également favorisé la création d’outils visant à stimuler l’emploi des étudiants, ainsi que le développement de synergie avec d’autres programmes de préparation à l’emploi.   Thierno BA/ Amadou DIENG BAIO NDIOUM-DCM

L’UN-CHK reçoit la visite de Son Excellence Madame Hélène DE BOCK, Ambassadrice de la Belgique au Sénégal

Pr Moussa LO, Recteur de l’Université numérique Cheikh Hamidou KANE (UN-CHK) a reçu, ce mercredi 10 juillet 2024, dans le cadre d’une visite de travail, son Excellence Madame Hélène DE BOCK, Ambassadrice de la Belgique au Sénégal.  L’objectif de cette visite est de renforcer et d’élargir les liens de coopération entre l’UN-CHK et la Belgique, à travers sa représentation diplomatique, notamment dans les domaines de la formation, de la recherche, de l’entrepreneuriat et de l’agriculture.  Accompagnée de M. Jean-François PAKULA, Délégué général de Wallonie Bruxelles, de  M. Vincent Drieskens, Attaché de Coopération, et de M. Albert Kaly, Attaché économique et politique,  Mme l’Ambassadrice tenait à découvrir cette « intéressante » Université dont elle a eu connaissance lors des Journées Euro-Africaines de droit économique, tenues en mai dernier à Dakar.  Son Excellence Mme DE BOCK a magnifié l’opportunité de cette visite qui lui a permis de savoir plus sur le modèle pédagogique innovant de l’UN-CHK, son fonctionnement, le rôle de ses Espaces numériques ouverts (ENO), et d’apprécier la qualité de ses infrastructures technologiques. Très intéressée par ce qu’elle a vu, la délégation Belge entend explorer toutes les pistes de partenariats susceptibles de renforcer les relations entre l’UN-CHK et d’autres institutions universitaires de la Belgique. Ainsi, la prochaine étape consistera à intégrer les projets inscrits dans la cadre d’un MOU (Memorandum of understanding), dans le programme quinquennal de partenariat qui sera lancé en 2025 et ainsi de créer un lien pour une collaboration fructueuse.  Le Recteur quant à lui estime que les bases de la coopération sont déjà établies et considère cette visite de travail comme une voie privilégiée pour ces deux institutions d’amorcer une coopération très bénéfique pour les étudiants, les enseignants chercheurs et le personnel, en atteste l’accompagnement de l’Ambassade de Belgique au Sénégal pendant les Journées euro-africaines de droit économique qui se sont tenues en mai 2024.  Très satisfaits, Mme l’ambassadrice et tous les membres de sa délégation se réjouissent de cette visite et souhaitent mettre tout en œuvre pour collaborer avec l’UN-CHK.     Marie Madeleine DIALLO  Direction de la Communication et du Marketing (DCM)

Le Recteur de l’UN-CHK reçoit les gagnants de la 3ème édition du Concours Africain de l’Arbitrage International (CAAI)

Le mercredi 10 juillet 2024 à 15h30, le Pr Moussa LO, Recteur de l’Université numérique Cheikh Hamidou KANE (UN-CHK), a reçu les étudiants (04) vainqueurs de la finale de la 3ème édition du Concours Africain de l’Arbitrage International (CAAI) au siège de l’université sis à Diamniadio. La rencontre s’est tenue sous la présence de M. Hammadou BALDE, Secrétaire général de Pr Abdou Khadre DIOP, Directeur des Études et de la Scolarité (DES), M. Mamadou Marame GNING, Directeur des ENO de la Vie Etudiante et des Sports (DEVES), du représentant du pôle SEJA, M. Abdou Diouf DIALLO. L’équipe de l’UN-CHK, composée de quatre étudiants du pôle SEJA, a remporté la finale en ligne du CAAI face à l’équipe de l’université de Carthage (Tunisie). Ce Concours est une initiative de l’Académie Africaine de la Pratique du Droit International (AAPDI). Une institution de recherche et d’expertise juridique appliquée, qui a pour mission de promouvoir la compréhension, le développement et la mise en œuvre du droit international en Afrique. Lors de cette rencontre, le Pr Moussa LO, Recteur de l’UN-CHK, a adressé ses félicitations et ses encouragements aux lauréats. Il leur a aussi exprimé son sentiment de reconnaissance pour avoir porté le nom de l’institution aussi loin et de manière remarquable. Pr LO en a profité pour saluer le dévouement du personnel et la qualité de l’encadrement notamment le Pr Abdou Khadre DIOP, qui ont largement contribué aux succès des étudiants. Il a insisté sur la nécessité de sensibiliser tous les apprenants de l’université de participer aux concours car, il s’agit là d’une manière de consolider les enseignements reçus mais surtout de renforcer la position de l’institution sur l’échiquier international.   Aux côtés du Recteur, le Secrétaire Général, M. BALDE, Pr DIOP (DES), M. GNING (DEVES), et M. DIALLO (SEJA), se sont tous réjouis de cette victoire qui, selon eux est une fierté pour l’UN-CHK. En outre, le Pr DIOP, encadreur des lauréats depuis la L1, après avoir félicité Dr Djaminatou ZOMBRE pour la qualité de son accompagnement, a rappelé le parcours inspirant des lauréats, à l’exemple de Mamadou Lamine DIALLO, récemment nommé grand cadre des publicistes du Sénégal au niveau universitaire. Par la voix de leur porte-parole Awa SAGNANG, étudiante en Master 2 en Droit international public, rattaché à l’ENO de Dakar et meilleure plaideuse du CAAI, les vainqueurs ont exprimé leur volonté de « préparer la relève ». Ils ambitionnent d’organiser un concours national inter-ENO afin de découvrir les meilleurs talents en plaidoirie à travers tout le pays. À cet effet, ils sollicitent l’appui de l’administration pour l’organisation et la facilitation de la mobilité des étudiants. Dopés par cette réussite, les lauréats souhaitent également aller plus loin en participant à des concours internationaux de plaidoirie pour renforcer leurs compétences en droit international. Pour terminer, ils ont exprimé leurs sincères remerciements au Recteur, Pr Moussa LO, pour son soutien indéfectible et son engagement envers le développement des compétences des étudiants de l’UN-CHK. En célébrant cette victoire, l’UN-CHK réaffirme son rôle de leader dans l’éducation numérique en Afrique et son engagement envers un enseignement supérieur de qualité. Les autorités présentes ont réitéré leur soutien aux étudiants, les encourageant à poursuivre leur quête d’excellence avec la certitude de pouvoir compter sur l’appui constant de l’université.   Tidiatou DIALLO Direction de la communication et du Marketing (DCM)

Journées d’information et d’échanges sur l’UN-CHK : les députés mesurent mieux les enjeux et s’engagent pour un plaidoyer

Les 8 et 9 juillet 2024, les députés de la Commission Éducation, Jeunesse, Sports et Loisirs de l’Assemblée nationale se sont intéressés de près à l’Université Cheikh Hamidou KANE (UN-CHK), à travers deux journées d’information et d’échanges. Sous la direction de l’honorable député Oumar SY, président de cette commission, la délégation de parlementaires a visité les infrastructures clés de l’UN-CHK, avant d’avoir un moment d’échanges au cours duquel les présentations faites du modèle pédagogique, des réalisations et des défis ont permis aux parlementaires de mieux comprendre le fonctionnement de la première université publique à vocation numérique du Sénégal. Visite des infrastructures et immersion dans les Espaces numériques ouverts (ENO) La délégation a débuté son immersion par une visite du siège de l’UN-CHK à Diamniadio. Accueillis par le Recteur, Pr Moussa LO et ses collaborateurs, les députés ont visité les infrastructures technologiques de l’institution, notamment le service multimédia de la Direction de la Formation de l’Ingénierie pédagogique (DFIP) où ils ont pu bénéficier d’une explication détaillée de la procédure d’enregistrement des cours, l’interaction des étudiants avec leurs tuteurs entre autres. Ils ont ensuite visité la salle des serveurs, dont la gestion est assurée par  la Direction des Infrastructures technologiques et des Systèmes d’Information (DITSI). Le groupe s’est ensuite rendu à Sébikotane pour visiter l’Espace numérique ouvert (ENO) provisoire. Sur place, les députés ont constaté l’état de vétusté du bâtiment mis à disposition par la mairie, le défaut d’équipements et d’installations nécessaires à la conduite correcte des enseignements et à l’épanouissement des étudiants. Devant ce constat, les membres de la commission ont assuré qu’un plaidoyer sera entrepris pour aider l’UN-CHK à se doter d’infrastructures pour mener à bien sa mission de démocratisation de l’enseignement supérieur. Enfin, les députés ont visité l’ENO de Guédiawaye, l’un des quelques ENO définitifs que l’Etat doit implanter dans chacun des départements du pays. A cette étape, les parlementaires ont aussi échangé avec le personnel et les étudiants qui n’ont pas manqué de soulever les nombreuses difficultés auxquelles ils espèrent des solutions. En effet, l’UN-CHK, devenue la deuxième université publique du Sénégal en termes d’effectifs, est confrontée à des défis qu’elle cherche inlassablement à relever. Présentation et défis de l’UN-CHK Après l’étape des visites, les députés de la commission ont eu droit, le lendemain, à une journée d’échanges rythmée par des présentations détaillées sur l’UN-CHK, son modèle pédagogique innovant, le fonctionnement de ses différents pôles de formation, son offre de formation et ses réalisations remarquables en seulement 10 ans d’existence. Dans son propos face aux députés, le Professeur Moussa LO, Recteur de l’UN-CHK a mis en avant l’approche novatrice de l’institution dans l’enseignement à distance de masse, avec une demande sans prérequis numériques. L’université a révolutionné l’accès à l’enseignement supérieur en supprimant les restrictions traditionnelles liées aux séries d’orientations des bacheliers, a-t-il souligné. Aujourd’hui, une majorité d’étudiants suivent des filières STEM, avec une forte représentation féminine. Il a ajouté que les programmes professionnalisants permettent aux étudiants de l’UN-CHK d’être opérationnels dès la licence. Malgré ces efforts couronnés de succès, en atteste la réussite des enseignants-chercheurs de l’UN-CHK aux sessions des Comités consultatifs interafricains (CCI) du CAMES, l’état des lieux fait par les différents intervenants, acteurs de l’UN-CHK a révélé le manque d’autonomie financière dans la recherche, du fait de l’insuffisance du budget, les problèmes d’infrastructures, notamment dû aux retards dans les travaux de construction des ENO, et les installations technologiques. À la suite des présentations, les parlementaires ont salué cette initiative de communication entreprise par l’UN-CHK et qui leur a permis de mieux comprendre son fonctionnement et ses grandes réalisations, mais aussi de mieux appréhender les défis concrets auxquels l’institution universitaire fait face. Pour l’aider à consolider son statut d’université d’avenir et levier de développement durable, les parlementaires ont admis la nécessité de renforcer le budget de l’UN-CHK ainsi que les investissements technologiques et les bâtiments à sa disposition. Ils se sont dans ce sens engagés à porter le plaidoyer auprès des pouvoirs publics pour un soutien institutionnel renforcé, en activant tous les leviers dont ils disposent.  Par ailleurs, les députés ont exprimé leur volonté d’établir un partenariat avec l’Université numérique Cheikh Hamidou KANE, afin que celle-ci les accompagne dans la capacitation numérique, le droit parlementaire et la formation continue. Fatou FALL Direction de la Communication et du Marketing(DCM)

L’équipe du Personnel de l’UN-CHK vainqueur du tournoi interministériel de Diamniadio

L’équipe du personnel de l’Université numérique Cheikh Hamidou KANE est sacrée Championne de la première édition du tournoi interministériel de Diamniadio en battant par 1 but à 0 celle du Ministère de l’eau et de l’assainissement (MEA) lors de la finale du vendredi 05 juillet 2024. Cette victoire au bout d’un tournoi âprement disputé place l’UN-CHK en haut du podium. Les joueurs et le staff remercient vivement le Recteur, le Secrétaire général, et l’ensemble des collègues pour leur soutien tout au long du tournoi et pour leur présence significative au stade, lors de la finale.  Pour célébrer ce nouveau palmarès du personnel, le Recteur recevra l’équipe pour une cérémonie de présentation du trophée ce jeudi 11 juillet 2024 à 12h au siège de Diamniadio.  Félicitations !

PFVRIEES : une mission conjointe de suivi-évaluation (AUF-ANRSA) à l’Université numérique Cheikh Hamidou KANE (UN-CHK)

L’UN-CHK à travers son Projet de Formation sur la Valorisation des Résultats de la Recherche-Innovation et de leur Exploitation économique au Sénégal (PFVRIEES), a reçu, le mercredi 26 juin 2024, une délégation de l’Agence nationale de la recherche scientifique appliquée (ANRSA) conduite par son Directeur, le Pr. Cheikh Mouhamadou Mbacké LO et de l’Agence universitaire de la Francophonie(AUF) représentée par Monsieur Lamine THIAM, Chargé régional de la Valorising Research Results and Innovation in West Africa (VaRRIWA) Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une mission conjointe de suivi-évaluation des projets-tiers de l’initiative VaRRIWA financés par le Fonds ACP pour l’Innovation, une des composantes du Programme de Recherche et d’Innovation de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP), avec la contribution financière de l’Union européenne à travers le onzième (11e) Fonds européen de Développement (FED). Après un tour de table de présentation, un rappel des objectifs de la mission a été fait. Il s’agissait globalement de faire un état des lieux de l’avancement du projet et de dégager les perspectives. Cette étape a permis au Coordonnateur du PFVRIEES, Dr. Guy MBATCHOU, de revenir sur les différentes activités déjà menées et celles prévues. Pour rappel, le PFVRIEES vise à contribuer au renforcement des capacités techniques des acteurs en matière de valorisation des résultats de la recherche et de l’innovation et leur exploitation économique au Sénégal, en vue de contribuer à la mise en place d’un environnement propice au développement économique et social. Le projet cible principalement les enseignants-chercheurs, les chercheurs, les doctorants, les inventeurs/innovateurs et les entrepreneurs. Quatre des cinq sessions de formation prévues sont déjà lancées sur la plateforme de formation mise en place par l’UN-CHK. Des sessions d’auto-formation seront également organisées. La formation concerne les modules suivants :      compétence générale sur la propriété intellectuelle ;      conditions gagnantes pour une meilleure valorisation ;      cadre compétitif pour une meilleure valorisation ;      qualité dans une innovation ;      montage de projet scientifique. Des échanges ont suivi sa présentation et des suggestions ont été faites allant dans le sens de contribuer à l’atteinte des objectifs visés par le projet.  A terme, 550 doctorants, 100 chercheurs et enseignants-chercheurs, 50 innovateurs et entrepreneurs seront formés à la valorisation des résultats de la recherche-innovation.  Ndeye Aminata DIOP

Finale nationale « MT180 » : une tribune qui a exposé l’excellence de la recherche sénégalaise

La finale du Concours national « Ma thèse en 180 secondes », tenue le jeudi 27 juin 2024, à l’UGB a été remportée par Jean Baptiste MANSALY, devant 13 autres doctorants et doctorantes venant des universités publiques sénégalaises : Université Alioune Diop de Bambey (UADB), Université numérique Cheikh Hamidou KANE (UN-CHK), Université Assane Seck de Ziguinchor (UASZ), Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB) et Université Iba Der Thiam de Thiès (UDIT). Au-delà de la compétition, elle a été l’occasion de découvrir des sujets recherche dont l’intérêt pour les communautés était aussi appréciable que leur portée scientifique. Les résultats du concours au niveau national ont mis en avant l’excellence de la recherche sénégalaise avec plusieurs sujets de thèse remarquables. Le candidat de l’UN-CHK, Alpha Mayoro Sy GUEYE s’est lui intéressé dans ses travaux de recherche à « la protection du consommateur dans le contrat électronique ».  Partant de l’exemple d’un achat en ligne d’un produit, qui à la livraison est totalement différent de celui commandé, M. GUEYE a voulu montrer comment un consommateur peut être lésé dans des transactions de ce genre. Sans interlocuteur direct et du fait de « la complexité du contrat électronique et des closes obscures » qu’il comporte, beaucoup d’usagers ne prennent pas le temps de bien le lire, ou le lisent sans le comprendre. Ce qui peut leur être préjudiciable. Alpha Mayoro Sy GUEYE a souligné que cette situation pourrait remettre en cause l’efficacité des lois sur la protection des données personnelles. Partant du constat que certaines dispositions légales sont inadaptées aux réalités sociales, le candidat de l’Ecole doctorale pluridisciplinaire de l’UN-CHK a proposé, des solutions juridiques adaptées à l’évolution des nouvelles technologiques et aux différents contextes sociaux. Dans sa présentation de trois minutes, il a fait preuve d’assurance et de maitrise. Même s’il n’est pas sorti vainqueur de ce concours, le doctorant de l’UN-CHK s’est dit très satisfait de sa prestation.  Le public, venu en nombre, a pu apprécier les prestations innovantes des différents candidats et participer au vote pour le prix du public. « Ma thèse en 180 secondes » est un prestigieux concours soutenu par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) qui met au défi plusieurs candidats de différentes universités francophones d’abord au niveau national, puis international. Ces derniers sont appelés à présenter leurs sujets de recherche devant un jury spécialisé, de façon claire, concise et convaincante, en trois minutes (180 secondes).  Jean Baptiste MANSALY de l’Université Gaston Berger, gagnant du concours national sera le représentant du Sénégal à la finale internationale du concours « MT180 » 2024, prévue en novembre prochain à Abidjan en Côte d’Ivoire. L’UN-CHK lui souhaite bonne chance.  Thierno Souleymane LY, agent BAIO Saint Louis Direction de la Communication et du Marketing