colloquesociologie2023@unchk.edu.sn
A PROPOS DU COLLOQUE

Le colloque international sur la sociologie au Sénégal met en lumière l’histoire et l’évolution de cette discipline dans le pays. Dès 1959, le Sénégal devient le précurseur en introduisant l’enseignement de la sociologie à l’université. Dirigée par Georges BALANDIER, la sociologie était initialement enseignée dans divers départements universitaires.

Après BALANDIER et Louis Vincent THOMAS, une nouvelle génération de sociologues sénégalais, dont Boubakar LY, Abdoulaye Bara DIOP et Gora MBODJ, prend le relais et se penche sur des études de sociétés telles que les halpulaar et les wolof. Actuellement, l’expertise sociologique est recherchée tant dans la fonction publique que dans le secteur privé, reflétant une prise de conscience de son importance

La discipline traverse des défis, notamment l’interdiction du département de sociologie en 1968, due à une association supposée entre la sociologie et l’idéologie marxiste révolutionnaire. Néanmoins, en 1990, une section de sociologie à l’université Gaston Berger facilite la réouverture du département, qui reprend son enseignement en 1998.

Au début des années 2000, de nouveaux départements et sections de sociologie émergent avec l’expansion du paysage universitaire. La sociologie est désormais enseignée dans diverses universités publiques et privées ainsi que dans des écoles d’ingénieurs, fournissant un éclairage sur les phénomènes sociaux.

Le colloque international sur la sociologie au Sénégal se penche sur l’évolution de la discipline et les défis actuels sous le thème : Pratique et enseignement de la sociologie au Sénégal : trajectoires et défis.

Il met en lumière l’impact des mutations sociétales dues à la mondialisation et aux technologies numériques sur les habitudes et interactions des Sénégalais. Le colloque rend hommage à trois figures marquantes de la sociologie sénégalaise : Abdoulaye Bara DIOP, Boubakar LY et Gora MBODJ, dont les travaux ont ouvert la voie aux recherches sociologiques dans le pays.

LES OBJECTIFS DU COLLOQUE

Ce colloque a pour objectif de revisiter la trajectoire de la sociologie au Sénégal, à travers son histoire et son évolution en tenant compte des défis qui se posent à elle. Il s’agit plus précisément de vulgariser le développement de la sociologie au Sénégal. 

Pour les objectifs spécifiques, il s’agit entre autres : 

  • Retracer l’historicité de la discipline en mettant l’accent sur sa construction et sa consolidation au Sénégal ;
  • Rendre un vibrant hommage aux trois figures emblématiques de la discipline que sont Pr. Abdoulaye Bara DIOP, Pr. Boubakar LY et Pr. Gora MBODJ, en revisitant leurs trajectoires intellectuelles et scientifiques ;
  • Faire une analyse critique de la perception et de la pratique de la discipline sociologique au Sénégal
  • Proposer des perspectives pour une meilleure prise en charge de la discipline.

LES PIONNIERS

 
                
                                                                                                                     ( 1936- 2019)
 

Né le 7 juin 1936 à Dakar, Boubakar Ly est originaire, de par sa famille, du Nord du Sénégal plus précisément à Souyouma, dans la banlieue de Podor, dans le Foûta. Il s’initia aux études au « Petit Lycée » devenu plus tard l’Ecole Amadou Assane Ndoye où il fit ses études primaires et élémentaires. Il y obtint son Certificat de Fin d’Études Élémentaires et rejoignit le Lycée Van Vollenhoven pour ses études secondaires. En 1955, il fut envoyé en France pour y faire la classe de 1ère Secondaire au Lycée Marcelin Berthelot de Saint Maur. Il décrocha son diplôme de baccalauréat Littéraire en 1958 et s’inscrivit à la Sorbonne pour des études de Philosophie.

Il y a acquis des expériences pédagogiques intéressantes dont les enseignements de très grands professeurs comme Georges Gurvitch et Raymond Aron, Jean Stoezel, Roger Bastide et André Leroi-Gourhan. Il obtint sa Licence de sociologie en 1962 puis son Diplôme d’Études Spécialisées (DES) en Philosophie en 1964. Sa thèse de doctorat portant sur le thème : L’honneur et les valeurs morales dans les sociétés wolof et toucouleur du Sénégal, fut soutenue en 1967, sous la direction de Georges Balandier.

Il choisit de rentrer au Sénégal en Octobre 1967 et fut recruté au poste d’assistant en sociologie en devenant le premier africain à y occuper ce statut. Il devint assistant auprès de Louis-Vincent Thomas et de Jacques Lombard. Il a exercé dans cette université emblématique de l’enseignement supérieur en Afrique jusqu’à la retraite et au-delà. Il a ainsi laissé à la postérité sa contribution dans le domaine de la sociologie et de l’enseignement supérieur au Sénégal. Son parcours académique et son engagement militant ont façonné sa carrière en tant qu’intellectuel critique et défenseur des valeurs morales et culturelles africaines. 

Carrière académique et engagement

Boubakar Ly porte en lui le cheminement de la discipline sociologique en subissant les préjugés et des exactions à son égard. En effet, son engagement syndical et en faveur du mouvement de Mai 1968 en France lui ont fait subir des déboires politiques. Mais cela n’a aucunement effrité son engagement intellectuel et il continua à s’investir dans l’enseignement de la sociologie. Il va subir les controverses liées aux actes défavorables à l’enseignement de la discipline sociologique avec la sanction suprême consistant à la fermeture du département en 1968.

Sa persévérance finit par payer car il va participer activement à la réouverture et au maintien du département de sociologie à l’université de Dakar, malgré des oppositions fortes. Le département autonome de sociologie fut réouvert en 1998 et Boubakar Ly va jouer les premiers rôles au côté de ses collègues qui l’ont rejoint.

Héritage scientifique de Boubakar Ly

Tout au long de sa carrière, Boubakar Ly a mené des recherches approfondies sur les valeurs morales, la personnalité culturelle et l’éducation au Sénégal. Il a écrit de nombreux ouvrages, dont des séries sur les instituteurs au Sénégal de 1903 à 1945, abordant des thèmes tels que la formation, les loisirs, la condition sociale et l’engagement politique des instituteurs.

Boubakar Ly a laissé un héritage durable dans le domaine de la sociologie et de l’enseignement supérieur au Sénégal. Son engagement politique, son travail académique et sa défense de la culture africaine en ont fait un intellectuel critique et un modèle d’engagement pour les générations futures.

Parmi ses écrits, nous pouvons en citer les ouvrages :

La condition d’enseignant et la vie sociale (Tome V),  les instituteurs au Sénégal de 1903 à 1945.

                                                                                                               (1930 – 2021)

Né en 1930 et mort en 2021, Abdoulaye Bara Diop fut un chercheur à la probité morale, résistant à toute épreuve, et un enseignant qui a suscité des vocations chez des générations de jeunes africains. Sa légendaire disponibilité pour les jeunes hommes et femmes qu’il a eus à former durant des décennies, ne l’a pas empêché de produire une œuvre monumentale sur la société sénégalaise, avec deux moments : un moment marqué par une orientation sociologique plus structuraliste, qui correspond aux années 80, et un moment de reconversion à une sociologie plus dynamique porté sur l’analyse des changements de la société sénégalaise dans les années 90.

Abdoulaye Bara Diop des années 80

De cette œuvre, l’on ne retient le plus souvent que la partie ethnologique que constituent La société wolof, les systèmes d’inégalité et de domination (1981) et La famille wolof. Tradition et changement (1985). 

D’inspiration plus structuraliste au sens Levi-Straussien, Abdoulaye Bara Diop s’est évertué à décrire les règles statiques et momifiées du système de filiation-parenté Wolof, les rites des cérémonies sociales (mariages, baptêmes, décès etc..), ainsi que les modes d’organisation politique, comme les règles de la légitimité politique, les castes dirigeantes et les castes inférieures, la gestion foncière et la gestion du sacré.  Ces œuvres grandioses d’Abdoulaye Bara Diop comblaient une lacune des recherches ethnologiques sur l’ethnie wolof pourtant majoritaire au Sénégal, justement par l’effet d’une organisation sociale matrilinéaire dans la pratique et patrilinéaire par ses règles : le Wolof donnait, en effet, en mariage ses femmes aux individus des autres ethnies et versaient de ce fait leurs descendants ainsi que leurs patronymes dans son groupe ethnique par l’usage de sa langue.

Abdoulaye Bara Diop des années 90

L’ethnologie structuraliste des années 80 va évoluer, sans se nier, dans les années 90 chez Abdoulaye Bara Diop pour devenir une œuvre plus empirique sur les mutations qui traversent la société sénégalaise. Dans le cadre de ses recherches, il s’intéresse aux mutations que connaissent les groupes primaires (famille, lignage, clan) dans le contexte des crises de l’ajustement structurel où les histoires sociales révèlent des réinterprétations des solidarités primaires de sang et de terroirs. L’ensemble de ces travaux, qu’il éditera en collaboration avec Philipe Antoine, seront publiés sous le titre La ville à guichets fermés : Itinéraires, réseaux et insertion urbaine, IFAN-ORSTOM, 1995. 

Que ses travaux soient statiques ou dynamiques, l’on retiendra surtout d’Abdoulaye Bara Diop sa constance dans le respect de l’humain et son humilité. C’est pourquoi, la cellule de Sociologie de l’Université Cheikh Hamidou Kane (ex UVS) l’a distingué en tant que parrain du colloque sur le thème enseignement et pratique de la sociologie au Sénégal : trajectoires et défis” qui se tient du 17 au 19 octobre 2023 à l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar (UCAD II) et à l’Espace numérique ouvert (ENO) de Mermoz.

                                                                                                                     (1947 – 2021)

Professeur Titulaire des Universités de Classe exceptionnelle en Sociologie – Université Gaston Berger

Vice-Président de l’Assemblée de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB) et Directeur de l’UFR Lettres et Sciences Humaines entre 2000 et 2006, le Professeur Gora MBODJ était enseignant-chercheur et membre-fondateur de la Section de Sociologie. Outre ces responsabilités, il a été Directeur-fondateur du Centre Interdisciplinaire d’Etude et Recherches de la Vallée (CIERVAL), membre du Bureau International de l’Association Internationale des Sociologues de Langue Française (AISLF), Membre du Conseil National de régulation de l’Audiovisuel du Sénégal (CNRA) et Conseiller auprès du Recteur, chargé de la mise sur pied de l’UFR des Sciences de l’Éducation, de la Formation et du Sport (SEFS) de l’UGB.

Parcours académique d’une singularité et d’une exemplarité hors du commun

Né en 1947 à Dagana dans la région de Saint-Louis du Sénégal, Professeur Gora MBODJ a obtenu son Baccalauréat, série C, en 1970 à l’Académie de Dakar après ses humanités à l’école primaire de Dagana et au Lycée Faidherbe de Saint-Louis. En 1972, il est admis au concours d’entrée à l’Unité d’Enseignement et de Recherche (UER) d’Éducation Physique et Sportive de Toulouse pour y subir une formation au terme de laquelle il obtint à la même année le Brevet de maître-nageur, Tarbes 65, le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateurs de Centres de Vacances et Loisirs de Toulouse et le Diplôme d’Etat de secourisme Tarbes 65, France. Décrit comme étant attaché à la recherche du savoir, Pr. Gora MBODJ poursuit ses études avec l’obtention en 1975 du Certificat d’Aptitude Pédagogique de l’Enseignement Secondaire en Éducation Physique et Sportive (CAPEPS), Secrétariat d’Etat à la Jeunesse et aux Sports, Paris, France.

Sa personnalité intellectuelle et l’excellence de son cursus académique se révèlent d’une singularité et d’une exemplarité hors du commun avec son parcours universitaire sanctionné d’une Licence en Psychologie et Sciences de l’Education en 1976, d’une Maîtrise en Psychologie et Sciences de l’Éducation en 1977, d’un Diplôme d’Études Approfondies (DEA) en Psychologie et Sciences de l’Éducation en 1978, d’un Diplôme d’Études Approfondies (DEA) en Sociologie de l’Éducation et de la Famille et d’un Doctorat en Sciences du Développement de l’Éducation et de la Formation (Psychologie et Sciences de l’Education) en 1981 et enfin d’un Doctorat d’État en Lettres et Sciences Humaines (Sociologie) en 1987 à l’Université de Toulouse II le Mirail (UTM), France.

Professeur Gora MBODJ, figure d’un universitaire émérite

Á son brillant parcours universitaire, s’adjoint un parcours professionnel partagé entre Toulouse, Dakar et Saint-Louis. Parallèlement à ses études universitaires, il s’engagea déjà dans la vie professionnelle en qualité de Professeur d’EPS au C.A. de Muret, France entre 1975 et 1976, Professeur Coordonnateur d’EPS au Lycée Technique André Peytavin de Saint-Louis, Sénégal (1976-1978), Chargé de cours de Psychologie à l’Université Toulouse II de Mirail (UTM), Toulouse, France (1980-1981), Assistant à L’UER de Sciences du Comportement et de l’Éducation, UTM, Toulouse. 

Á la suite de sa première thèse de doctorat, il devient Professeur de Psychologie de l’Éducation à l’École Normale, Foix (09), France (1981-1986), Enseignant-Chercheur de Sociologie à l’UER de Sociologie, UTM, Toulouse (1986-1988), Professeur de Sciences sociales à l’INSEPS, Dakar, Sénégal (1988-1990), Maître assistant de Sociologie à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB), Sénégal (1990-1991), Maître de Conférences, CAMES (Sociologie), UGB, Saint-Louis, Sénégal (1991), Professeur Titulaire des Universités CAMES (Sociologie), UGB, Saint-Louis, Sénégal (1999).         

Il est reconnu du Professeur Gora MBODJ une personnalité multidimensionnelle et polyvalente en vertu d’autres activités professionnelles qu’il menait en étant universitaire. Il a été dans de nombreux postes de responsabilité en occupant les fonctions de Directeur du Centre de Vacances à Toulouse (1975-1976), Directeur du Centre de Vacances à Saint-Georges d’Oléron, France (1977-1988), Vice-Président de l’Association Sénégalaise de Bien-Être Familial (ASBEF), Antenne régionale de Saint-Louis, Sénégal en 1992, Président de la Ligue régionale de basket-ball, Saint-Louis, Sénégal (1993-1995), Vice-Président de l’Université- Sporting-Club (USC) de l’UGB, Saint-Louis, Sénégal 1993-1995, Président de l’Université-Sporting-Club (USC) de l’UGB, Saint-Louis (1995 – 2000), Coordonnateur international du manuel de Sociologie pour les Universités africaines (1996), Directeur du recyclage des journalistes des régions du Sénégal, UGB Saint-Louis en 2007.

Ses enseignements couvrent la psychologie générale, la psychologie du développement, la sociologie de la famille, sociologie de l’éducation, la sociologie du sport, la sociologie du genre, la méthodologie des sciences sociales. Ses travaux et communications scientifiques ont porté sur la corporéité, la socialisation, la personne, les situations interculturelles, l’action motrice, la crise sociétale, les apprentissages, la gouvernance et la démocratie.

Plus de 35 thèses de doctorats encadrées sur un intervalle de 20 ans, un record jamais égalé du Professeur Gora MBODJ 

Un des grands pionniers de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, le Professeur Gora MBODJ était imbu d’une ouverture et surtout d’une générosité intellectuelle sans commune mesure. 

Trente-cinq (35), c’est le nombre de thèses de doctorat que le Professeur Gora MBODJ a eu à encadrer seulement à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis en l’espace de 20 ans. Un ratio exceptionnel dans lequel on note quatre (4) doctorats d’Etat.  

Le Professeur Gora MBODJ laisse derrière lui un legs inestimable : publications, héritier-e-s bien formé-e-s et structures de formation bien lancées.

APPEL A COMMUNICATION

AGENDA

Horaires Activités Intervenants
08h30–09h00 Accueil et mise en place Commission accueil
09h00–09h10 Mot introductif Pr Mbaye THIAM / UCAD
09h10–09h25 Allocutions du Président du comité scientifique Pr Mouhamed Moustapha DIEYE /UCAD
09h25–09h30 Allocution du Président du comité d’organisation Dr. Mouhamadou Mansour DIA / UN-CHK
09h30–09h40 Allocution du Directeur du Pôle LSHE de l’Université numérique Cheikh Hamidou KANE Dr. Aladji Mamadou SANE /UN-CHK
09h40–09h45 Allocution du Directeur de l’UFR Lettres et Sciences Humaines de l’UASZ Pr Abdou Aziz NIANG / UASZ
09h45–09h50 Allocution du Directeur de l’UFR Lettres et Sciences Humaines de l’Université Gaston Berger Pr Djidiack FAYE / UGB
09h50–10h00 Allocution du Doyen de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université Cheikh Anta DIOP Pr Alioune Badara KANDJI / UCAD
10h00–10h20 Allocution du Recteur l’Université numérique Cheikh Hamidou KANE Pr Moussa LO / UN-CHK
10H30 – 11H00 Pause-Café
11h00-12h00 Conférence inaugurale Pr Abderahmane NGAïDE / FLSH/UCAD
12h00-12h10 Intermède musicale Artistes/Participant(e)s
12h10-13h00 Présentation des parrains
  • Projection de film et témoignages sur les parrains
  • Discours du représentant de la famille de Pr Boubakar LY
  • Discours du représentant de la famille de Pr Abdoulaye Bara DIOP
  • Discours du représentant de la famille de Pr Gora MBODJ
Représentants des familles
13h-14h30 Pause Déjeuner
Axe 1 : Institutionnalisation, pratique et enseignement de la sociologie au Sénégal
Titre communication Intervenants Université/Institution Durée
« Sociological Deconstructions: A Senegalese example » Christella KWIZERA University of Burundi (Socio-Anthropology Department) (Burundi) 14h30-14h45
La pratique de la sociologie à l’UGB à travers l’enseignement de la recherche Ibrahima BAO Université Gaston Berger de Saint Louis (Sénégal) 14h45-15h00
Sociologie et sciences de l’information et de la communication: un exemple d’inter-fécondité en sciences humaines et sociales. Patrice CORREA Université Gaston Berger de Saint Louis (Sénégal) 15h00-15h15
Anthropologie appliquée à l’étude des systèmes sociaux africains: défis méthodologiques et conceptuels Amadou Hamath DIALLO Université numérique Cheikh Hamidou KANE (Sénégal) 15h15-15h30
Discussions : 15h 30 – 16h 00 (Modérateur Pr. Boubacar NIANE – FASTEF)
La problématique de la recherche en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) au Sénégal Souleymane DIALLO Institut National Supérieur de l’Éducation Populaire et du Sport, Université Cheikh Anta DIOP de Dakar (Sénégal) 16h00-16h15
Dix leçons apprises sur l’évaluation des politiques publiques en Afrique : dimensions empiriques et théoriques Serigne-Bamba GAYE Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) (Sénégal) 16h15-16h30
A propos de la méthodologie de la recherche en sociologie : de l’incertitude à la complexité de l’objet et de l’objectivité Memon FOFANA, Mariam CAMARA, Koffi KONE Cécile AFFOUE Université Peleforo GON COULIBALY – Korhogo, Centre Ivoirien de Recherches Economiques et Sociales (CIRES) UFHB-(Côte- d’Ivoire) 16h30-16h45
Discussions Modérateur Pr. Boubacar NIANE / FASTEF 16h45 – 17h 30
Pause-déjeuner : 12h30-4h30
Axe 2 : Hommage aux trois figures emblématiques de la sociologie au Sénégal
Titre communication Intervenants Université / Institution Durée
Malick Ndiaye, Un sociologue de la désobéissance théorique Ibrahima NIANG Université Cheikh Anta Diop (Sénégal) / Université Cape Town (Afrique du SUD) 09h00-09h15
Gora Mbodj : parcours d’un grand maitre de la sociologie au Sénégal Mohamed Ibn Arabe KONTEYE Université numérique Cheikh Hamidou KANE (Sénégal) 09h15-09h30
De la société wolof d’Abdoulaye-Bara Diop à la société wolof 2.0 Aminata Diaw DIAGNE IMSIC d’Aix Marseille / Labmetics de l’Université Gaston BERGER de Saint- Louis (Sénégal/ France) 09h30-09h45
La société Wolof d’Abdoulaye Bara DIOP : Prolégomènes à la sociologie religieuse sénégalaise Mouhamadou Mansour DIA, Nogoye FALL & Alimatou Sadiya LOUM Université numérique Cheikh Hamidou KANE (Sénégal) 09h45-10h00
La crise des valeurs et la cohésion sociale en péril au Sénégal. Quelles ressources tirées des travaux de Boubacar Ly sur la morale de l’honneur dans les sociétés wolof et halpulaar traditionnelles ? Elimane Haby KANE Legs Africa, Think Tank Atlantic fellow for Social and economic Equity (Sénégal) 10h00-10h15
Discussions : 10h15 – 10h45 (Modérateur Pr Ibou SANE / UGB)
Pause-café : 10h45 – 11h15
Axe 3 : Utilité sociale de la Sociologie au Sénégal : Amphithéâtre ENO Mermoz
Analyse sociologique des déterminants de la consommation du TABABA au sud du Sénégal : une enquête auprès des femmes consommatrices du produit dans le département de Goudomp (Sédhiou) Mamady DIEME, Abdou SENE & Assaendi FAHAD Université numérique Cheikh Hamidou KANE (Sénégal), Université Assane SECK de Ziguinchor (Sénégal) 11h15-11h30
Impulsion de l’enseignement de la Sociologie de l’environnement au Sénégal et implications sur le métier et les humanités Serigne Momar SARR Université Cheikh Anta DIOP de Dakar 11h30-11h45
Une Sociologie sénégalaise dans la tourmente : entre distanciation scientifique, expertise et «  dictature de la dépêche » Aboubacar Abdoulaye BARRO Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal) 11h 45- 12h 00
Sciences et confréries soufies au Sénégal : Pour une approche sociologique de la violence et la démocratie El Hadji Samba A. DIALLO Washington University in St. Louis, MO (USA) 12h00-12h15
Discussions : 12h 15- 12h 45 Modérateur Pr. Sylvain FAYE / UCAD
Pause- déjeuner : 12h45 – 14h45
Axe 4 : Étude et analyse des mutations qui s’opèrent dans la société sénégalaise en crise (Salle de réunion ENO Mermoz)
Crise des transports urbains à Dakar et apparition des motos tiak tiak : un secteur en pleine mutation Mame Birame NDIAYE Université Cheikh Anta DIOP de Dakar (Sénégal) 15hh00-15h15
Crises sociales et mutations au Sénégal : repenser les nouvelles dynamiques sociales par le principe de réalité Amadou Sarr DIOP FASTEF/ Université Cheikh Anta DIOP de Dakar (Sénégal) 15h15-15h30
Mosaïque et fonctionnalité du mouvement associatif chez les orpailleurs du Sénégal : quels enseignements ? Bakary DOUCOURE Université Gaston Berger Saint-Louis (Sénégal) 15h30-15h45
La protection sociale des enfants au Sénégal entre tradition et modernité Rama DIALLO TALL Université Cheikh Anta DIOP de Dakar (Sénégal) 15h45-16h00
IoT, Crime 3.0 et nouvelles addictions au Sénégal : quelles conséquences sur la société sénégalaise ? Benoit TINE Université Cheikh Anta DIOP de Dakar (Sénégal) 16h00-16h45
Discussions : 16h45 – 17h15 / Modérateur Pr. Abdou Salam FALL / IFAN-UCAD
Pause-café : 17h15 – 17h45
Insécurité sociale et réponses publiques : analyse sociologique des politiques de protection sociale au Sénégal ; Mamadou Aguibou DIALLO Laboratoire de Recherche en Sciences Economiques et Sociales (LARSES), Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal) 17h45-18h00
De l’espoir à la frustration : Parcours de vie de jeunes mbourois pleins d’ambition dans un contexte de crise Nancy NDOUR Université numérique Cheikh Hamidou KANE (Sénégal) 18h00-18h15
Enfance et vulnérabilité au Sénégal : l’exemple en Casamance des enfants dans un contexte de mutations socio-politiques, culturelles et économiques Abdou SENE & Mamady DIEME Université numérique Cheikh Hamidou KANE (Sénégal) 18h15-18h30
La déperdition scolaire des jeunes filles au niveau secondaire Louga exemple le lycée de Mbeuleukhé : les causes et conséquences Oumar Adama BA UFR de SEFS, Université Gaston BERGER de Saint Louis (Sénégal) 18h30-18h45
Analyse des externalités de l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio sur les populations déplacées. Moustapha NDIAYE & Judith MANE Université numérique Cheikh Hamidou KANE (Sénégal) & Georges Mason University of Virginia (USA) 18h45-19h00
Discussions : 12h30-13h Modérateur Pr. Abdou Salam FALL / IFAN-UCAD
Axe 5 : Ethique, gouvernance, jeunesse et activisme
Titre communication Intervenants Université / Institution Durée
La contribution des organisations non gouvernementales dans la protection des enfants : cas de l’ONG Éducation et développement de l’enfant (EDEN) dans le département de Guédiawaye au Sénégal Samba BADIANE & Ibrahima TOURE Laboratoire de Recherche en Sciences Economiques et Sociales (LARSES), Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal) 09h00-09h15
Les nouveaux espaces de citoyenneté politique en Afrique Mansour SENE Université numérique Cheikh Hamidou Kane 09h15-09h30
Leurres et lueurs de l’engagement communautaire dans la lutte contre les maladies au Sénégal Tidiane NDOYE Université Cheikh Anta DIOP de Dakar (UCAD) 09h30-09h45
L’efficacité des politiques publiques sportives et d’éducation physique dans les collectivités locales de 1996 à 2022 : cas de la ville de Rufisque Thierno NGOM & Fatou Dame LOUM Institut National Supérieur de l’Éducation Populaire et du Sport (UCAD) 09h45-10h00
Les nouveaux espaces de citoyenneté politique en Afrique Mariama DIALLO Université numérique Cheikh Hamidou Kane (Sénégal) 10h00-10h15
L’Université sénégalaise à l’épreuve des violences intercommunautaires. Pour une compréhension des conflits à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal Abdou GNING, Marème DIA Thiam, Albert Gautier NDIONE, Lamine NDIAYE Université numérique Cheikh Hamidou Kane/ Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) 10h15-10h30
Discussion : 10h30 – 11h00 / Modérateur : Pr. Souleymane GOMIS / UCAD
Pause-café : 11h00 – 11h30
Axe 6 : Genre et sociologie au Sénégal
Le genre politisé : l’évaluation d’une politique publique de développement communautaire au Sénégal Sadio BA GNING & Khalifa MBOW Université Gaston BERGER St Louis (Sénégal) 11h30-11h45
Les dynamiques organisationnelles féminines en milieu pastoral, jeux et enjeux de l’autopromotion des femmes Amadou H. DIALLO, El Hadji Malick SY CAMARA & Samba DIOUF Université numérique Cheikh Hamidou KANE / Université Cheikh Anta DIOP de Dakar (UCAD) 11h45-12h00
Le genre : un objet suspicieux mais scientifique Khadidiatou NDOYE Observatoire pour l’étude des Urgences, des Innovations et des mécanismes du Changement social de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal) 12h00-12h15
Stratégies et contraintes sociales de l’autonomisation de la femme rurale dans le département de Katiola Seydou OUATTARA Université Alassane Ouattara de Bouaké Côte d’Ivoire 12h15-12h30
Discussion : 12h 30 – 13h00 / Modérateur : Pr. Maréma TOURE / UNESCO
Pause-déjeuner : 13h00-14h15
Axe 7 : Comprendre le Sénégal à travers la mémoire collective : culture, patrimoine, art et éducation
Titre communication Intervenants Université/Institution Durée
La pratique des croyances mystiques dans le champ sportif sénégalais : cas du Xonjom dans le championnat football de haut niveau Souleymane DIALLO & Ousmane BA Institut National Supérieur de l’Éducation Populaire et du Sport, Université Cheikh Anta DIOP de Dakar (Sénégal). 14h30-15h45
Les chants comme sources historiques : méthodes de recueil, d’exploitation des chants en anthropologie Paul DIEDHIOU Laboratoire de Recherche en Sciences Économiques et Sociales (LARSES) / Université Assane SECK de Ziguinchor (Sénégal) 14h45-15h00
Pertinence/adéquation des dispositifs de formation-emploi dans le PAQUET au Sénégal Amadou GUEYE & Adiaratou Anta Diop FALL Université numérique Cheikh Hamidou KANE (Sénégal) 15h00-15h15
Le Kankurang en milieu urbain casamançais : la déperdition d’une mémoire collective adulée Lamine TOURE & Mouhamadou Mansour DIA Université numérique Cheikh Hamidou KANE (Sénégal) 15h15-15h30
Syncrétisme religieux en Casamance : quand la croyance locale devient une alternative aux religions révélées Paul DIEDHIOU, Lamine TOURE & Moustapha TAMBA Laboratoire de Recherche en Sciences Économiques et Sociales (LARSES)/université Assane SECK de Ziguinchor, Université Cheikh Anta DIOP de Dakar (Sénégal) 15h30-15h45
La migration des talibe guinéens et bissau-guinéens à Dakar : entre rationalité éducative et reproduction sociale Priska MANGA & Mame Amade NGOM Université Cheikh Anta DIOP de Dakar (Sénégal) / Université numérique Cheikh Hamidou KANE (Sénégal) 15h45-16h00
Discussions : 16h00 – 16h30 (Modérateur Pr. Lamine NDIAYE / UCAD)
Cérémonie de clôture (16h30 – 18h00)
  • Synthèse des présentations
  • Prestation de Jaly Cissokho
  • Allocutions finales
– Président du comité scientifique – Président du comité d’organisation – Recteur
  • Cocktail final

LES PARTENAIRES

CONTACTS

  • colloquesociologie2023@unchk.edu.sn
  • mansour.dia@unchk.edu.sn
  • moustapha1.ndiaye@unchk.edu.sn

Copyright © 2023 UN-CHK . Tous les droits sont réservés By DCM

INSCRIPTION
INSCRIPTION
INSCRIPTION
Au colloque Sociologie
INSCRIPTION
Au colloque Sociologie